Le carbu trône pendant encore quelques mois sur ma table de travail et je me lance – très progressivement – dans son démontage et son nettoyage en février. Progressivement je décèle les défauts et décide d’acheter un kit de rénovation (en fait, 1 kit par carbu) complet.

La partie humide du carbu est encrassée de dépôts de carburants, je nettoie au coton tige et au cif. Je démonte les flotteurs, je constate qu’un des pointaux a été bricolé (œuvre de mon père ?). Les joins de cuve ont aussi été bricolés, remplacés par du fil électrique de faible section. Ca a du faire illusion l’espace de quelques jours ! La partie basse du carbu propre, je démonte la partie haute. Les boisseaux et membranes sont en bon état, les aiguilles sont corrodées et usées.

Publicités